tip-no-63 | © Bert Schwarz 2022

La Madelaine, Tursac

Point fort

Réalisation : logo © 2021

Fluss, Vézère, Wiesen, Wald | © Bert Schwarz 2021

La Madeleine est un lieu d'habitation utilisé pendant des milliers d'années jusqu'au début de l'époque moderne, situé dans l'actuelle Dordogne et aménagé dans une boucle étroite de la Vézère. Elle fait partie de la commune de Tursac, située dans la région Nouvelle-Aquitaine - plus précisément dans le département de la Dordogne, l'ancienne province du Périgord.

Bäckerei in Höhle | © Bert Schwarz 2021

C'est au 8e siècle qu'est attestée l'origine de l'occupation troglodytique des falaises de la Madeleine. On utilisait pour cela des cavités et des abris naturels existants, un peu au-dessus du fond de la vallée ou du lit de la rivière, qui étaient ensuite élargis et façonnés en fonction des besoins des futurs habitants, comme protection contre les prédateurs ou les incursions guerrières, par exemple des Vikings ou des Sarrasins.

Kirchengewölbe | © Bert Schwarz 2021

Entre le 8e et le 13e siècle, le village à flanc de falaise a connu un essor considérable. Des agriculteurs et des commerçants y vivaient avec leurs familles. Leur quotidien se résumait à la pêche, l'élevage, le maraîchage, le commerce et les travaux de construction pour entretenir et agrandir les habitations. Le fleuve jouait un rôle non négligeable dans ce contexte. Elle n'apportait pas seulement de la nourriture et de l'eau, mais offrait également une protection.

Burgruine, Wald | © Bert Schwarz 2021

Au 14e siècle, la guerre de Cent Ans ensanglante l'Aquitaine. Dès le début, le conflit latent entre les Français et les Anglais éclate à nouveau ouvertement. Le village de La Madeleine et le château appartiennent à la famille de Sireuil, qui doit les défendre à plusieurs reprises contre les assaillants anglais et les hordes de maraudeurs. Les techniques de défense ont été renforcées. Des trous dans les parois rocheuses indiquent que des défenses plus importantes s'élevaient au-dessus de la Vézère. A cette époque, la "rue principale" du village était pleine d'habitants, de soldats et de gros bétail.

Wald, Fluss, Vézère | © Bert Schwarz 2021

En 1400, la famille Beynac de Tayac a repris le château jusqu'à ce qu'il brûle en 1623 et que tous les habitants quittent le château et le village. Seule une famille de tisserands resta sur place. De temps en temps, des bergers ou des paysans venaient y chercher refuge la nuit. Les derniers habitants ont quitté La Madeleine au début du 20e siècle.